Skip to content

Le Cahier des Charges

Le cahier des charges d’un site Internet définit les spécifications du service à réaliser. Ce document permet d’organiser la relation entre le prestataire et le client  (le cahier des charges sert alors de référentiel contractuel).

Bien que n’étant pas un document juridique, le cahier des charges possède toutefois une valeur juridique en cas de conflit avec le client. Selon la jurisprudence, l’absence de ce cahier empêche de déterminer les responsabilités de chacune des deux parties. Document contractuel, le cahier des charges aide à remplir l’obligation générale d’information du prestataire envers son client. Le cahier pourra ensuite être annexé au contrat liant le client et le prestataire.

Comment rédiger son cahier des charges ?

  • La qualité du cahier des charges influence directement le projet final. Un cahier peu détaillé ne favorise pas un développement cohérent et complet du projet.
  • Il n’est pas nécessaire d’être un expert du Web pour rédiger un cahier des charges, on peut parfaitement utiliser ses propres mots. Ce qui compte pour le client, c’est de savoir exprimer  ce qu’il veut.
  • Dans la forme, le cahier des charges doit compter au moins 5 pages et ne pas excéder 10 à 12 pages.

Le contenu du cahier des charges

Dans son ensemble, le cahier doit présenter l’organisation, son mode de communication sur Internet (site plaquette, événementiel, etc.), ses souhaits en termes de contenus et de fonctionnalités sur le site, ainsi qu’un planning de réalisation.

Pièges à éviter

  •  Ne faire que « boire » les paroles de son client, vous accompagnez le client dans la réalisation, à vous de prendre une part active et de proposer et de remettre en question certains aspects.

Documents utiles

Voici les documents utiles à la construction de votre Cahier des Charges.

Questionnaire du Cahier des Charges

A titre d »exemple

CdC exemple

CdC exemple Insuffisant